Grosse frayeur mercredi 27 avril en France après le sabotage de plusieurs réseaux de fibre optique reliant Paris à d’autres grandes villes françaises. Ces artères vitales pour nos vies connectées sont aussi des actifs très juteux pour les opérateurs de télécom.

Lisez tout l’article
Author: Dominique Baillard