Cinq mois après le début de sa cotation aux États-Unis, le « Uber chinois » indique qu’il va s’inscrire à Hong Kong. Une décision qui intervient quelques heures après l’adoption aux États-Unis de règles plus contraignantes pour les entreprises étrangères qui y sont cotées.

Lisez tout l’article
Author: Stéphane Lagarde