Les Marocains sont appelés aux urnes le mercredi 8 septembre pour les élections législatives et locales. Le parti islamiste au pouvoir pourrait perdre sa majorité, en partie à cause de son mauvais bilan social.

Lisez tout l’article
Author: Dominique Baillard