À Cuba, la colère s’exprime dans la rue depuis dimanche, malgré la répression. L’île et le régime cubain n’avaient pas connu de manifestations d’une telle ampleur depuis 1994. À l’époque déjà, une crise économique violente avait rendu le quotidien des Cubains impossible. Aujourd’hui, des problèmes similaires sont dénoncés par les habitants de l’île : pénuries, inflation, avec en plus, une crise sanitaire extrêmement sévère qui frappe Cuba au cœur.

Lisez tout l’article
Author: Aabla Jounaïdi