L’embargo sur le coton indien, décrété en 2019 par Islamabad pour des raisons politiques liées au statut de la région du Cachemire, a failli être levé fin mars. Mais les autorités ont finalement fait volte-face. En attendant la reprise des échanges commerciaux, certains s’accommodent très bien de la situation, en particulier le Brésil.

Lisez tout l’article
Author: Marie-Pierre Olphand