TSMC à Taïwan et Samsung en Corée du Sud. C’est en Asie que se concentrent l’immense majorité de la production de semi-conducteurs, ces composants si vitaux à l’industrie que leur pénurie depuis quelques mois a ralenti des secteurs entiers comme l’automobile ou la fabrication de téléphones. À Washington, le président Joe Biden semble vouloir changer la donne. Ce lundi, il a donné rendez-vous aux industriels américains. L’enjeu : remettre les États-Unis au centre de la carte mondiale des semi-conducteurs.

Lisez tout l’article
Author: Aabla Jounaïdi