La « pépite » française de la vision nocturne, Photonis, a enfin trouvé un repreneur tricolore. Bercy s’était opposé à son rachat par un groupe américain, au nom de la souveraineté économique, la nouvelle doctrine en cours au gouvernement.

Lisez tout l’article
Author: Dominique Baillard