Mario Draghi a été chargé, ce mercredi 3 février, par le président de la République italienne, Sergio Mattarella, de former un nouveau gouvernement. Plusieurs défis l’attendent : sortir de la crise sanitaire et de la crise économique. Sur ce plan l’ancien président de la Banque centrale européenne arrive dans un contexte particulièrement dégradé.

Lisez tout l’article
Author: Pauline Gleize