En France, on est loin des promesses de la loi Égalim. Les négociations commerciales se passent mal entre la grande distribution qui veut tirer les prix vers le bas en cette période de crise et la filière agro-alimentaire qui voit flamber les cours des matières premières agricoles. D’où les mesures annoncées samedi par le gouvernement, pour signaler et sanctionner les prix trop faibles dans les rayons.

Lisez tout l’article
Author: Claire Fages