Quatre mois après annoncé son plan social, l’équipementier télécom finlandais a annoncé vendredi 23 octobre accepter de sauver 247 postes sur les 1 233 qu’il devait supprimer initialement dans sa filiale française Alcatel-Lucent. Les syndicats prennent acte, mais poursuivent leur combat.

Lisez tout l’article
Author: RFI