La contestation ne faiblit pas en Biélorussie. Manifestants et grévistes demandent unanimement le départ du président Loukachenko réélu le 9 août dernier avec un score officiel de 80% des voix pour un sixième mandat. C’est en partie le désarroi économique qui alimente le mouvement.

Lisez tout l’article
Author: Dominique Baillard