Le numéro deux mondial de l’assurance, le français Axa pourra bientôt travailler en Chine sans passer par un partenaire local s’est réjoui hier Bruno Le Maire le ministre français de l’Économie. Au moment où les différends s’exacerbent entre la Chine et les pays occidentaux, comment interpréter cette ouverture ?

Lisez tout l’article
Author: Dominique Baillard